France 2019

Quarts de finale : Russie-Croatie pour les nuls

Quarts de finale : Russie-Croatie pour les nuls
Russie-Croatie en quart de finale de la Coupe du monde 2018 / Iconsport

Match 60/64. Suite et fin des quarts de finale de cette Coupe du monde avec l'affiche la moins attendue à ce niveau de la compétition. L'hôte russe, miraculeusement qualifié affronter une Croatie sévèrement secouée par le Danemark au tour précédent. Les deux formations ont la particularité de s'être toutes les deux qualifiées aux tirs au but lors du tour précédent, l'une et l'autre après avoir été menée au score. Pas sexy sur le papier, ce duel Russie-Croatie pourrait s'avérer plus étonnant qu'il y parait. Petit guide pour vous prouver qu'une fois encore, c'est nous qui avons raison !

POUR VOUS ÉCHAUFFER, UN ŒIL DANS LE RÉTRO : 

Le parcours de la Russie : 

C’est la bonne surprise de ce Mondial ! Après une préparation catastrophique, personne ne les aurait imaginé à ce stade de la compétition. Le pays hôte a globalement impressionné en phase de groupes avec une victoire 5-0 face à l’Arabie Saoudite et une seconde 3-1 contre l’Égypte. Aux coudes à coudes avec l’Uruguay pour la première place, ils se sont inclinés lourdement 3-0 dans le dernier match du groupe A. En huitièmes de finale c’est un mastodonte qui s’est dressé face à eux : l’Espagne. Au terme d’un match terne, les Russes ont parfaitement réussi leur coup en emmenant la Roja dans une séance de penaltys décisive. Akinfeev a réalisé plusieurs parades et a qualifié les Russes en quarts de finale, quel exploit !

Pour aller plus loin

Le résumé honnête de Russie - Arabie Saoudite (relire)

Le résumé honnête de Russie - Egypte (relire)

Le résumé honnête de Uruguay - Russie (relire)

Le résumé honnête de Espagne - Russie (relire)

Le parcours de la Croatie : 

On n’attendait pas la Croatie à ce niveau, mais les coéquipiers de Luka Modric continuent d’impressionner dans ce Mondial. 9 points dans le groupe D et une première place devant l’Argentine. Les damiers ont remporté leurs trois rencontres : 2-0 face au Nigéria, 3-0 contre l’Argentine et enfin 2-1 face à l’Islande. Qualifiés d’outsiders à leur arrivée en huitièmes de finale ils ont bataillé face au Danemark. 1-1 au bout de 120 minutes et l’obligation de passer par une séance de tirs aux buts. On a assisté à un superbe duel entre Peter Schmeichel et Danijel Subasic, c’est ce dernier qui est sorti vainqueur et qui a envoyé les siens au tour suivant.

Pour aller plus loin

Le résumé honnête de Croatie - Nigéria (relire)

Le résumé honnête de Argentine - Croatie (relire)

Les notes d'Islande - Croatie (relire)

Le résumé honnête de Croatie - Danemark (relire)

ON EN EST OÙ DANS CE MONDIAL ?

 RUSSIE-CROATIE , CA RACONTE QUOI ALORS ?

Quoiqu’il arrive, le vainqueur sera la belle surprise de ce Mondial ! La Russie ou la Croatie en demi-finale, ça semblait inimaginable il y a quelques semaines et pourtant… En jeu dans cette rencontre, un ticket pour le dernier carré et un match contre la Suède ou l’Angleterre afin d’accéder à la finale du Mondial. Quelle que soit l’issue de ce quart de finale, la Croatie et la Russie ont toutes leurs chances en demi-finale dans une partie de tableau équilibrée. Pour les Russes, accéder au dernier carré devant son public serait exceptionnel. Pour les Croates c’est l’occasion ou jamais de gagner un titre avec cette génération en or.

 LES ENJEUX CÔTE RUSSIE :

Il n’y a plus vraiment d’enjeux pour les Russes, il faut bien l’admettre. La nation qui était la moins bien positionnée au classement FIFA avant le début de son Mondial et qui produisait un jeu pour le moins inquiétant et approximatif se retrouve en quarts de finale. Passer les poules était l’objectif vu le contexte sportif difficile de la Sbornaya. Battre l’Espagne en huitièmes de finale était un bonus orné d’or. À présent, si l’appétit vient en gagnant, les Russes peuvent sortir la tête haute. Mais - qui sait – peuvent-ils encore étirer le rêve. Après tout, la Corée du Sud l’avait fait sans vergogne en 2002.

 LES ENJEUX CÔTE CROATIE :

C’est un jeu de paradoxes que cette Coupe du monde du point de vue croate. Alors qu’elle figurait dans la phase de groupes avec un statut d’outsider aux côtés de l’Argentine, de l’Islande et du Nigéria, la nation au damier s’est tout à coup parée du manteau de favori. Un manteau qui lui a donné sacrément chaud contre le Danemark et dont elle va devoir une nouvelle fois supporter le poids sur ses épaules contre la Russie. Car il est indéniable que la Croatie se doit de passer ce tour et rallier les demi-finales pour la première fois depuis 1998. Sportivement, les joueurs de la Croatie sont supérieurs aux Russes. L’ambition doit donc être grande, belle et victorieuse.

UN NOM DE JOUEUR RUSSE A PLACER DANS UNE CONVERSATION : Sergey Ignashevich

Au début du Mondial, on n’aurait pas misé deux roubles sur la présence de ce joueur dans un de nos focus d’avant-match. Puis au fil de la compétition, le joueur historique du CSKA Moscou s’est révélé et il est devenu impossible pour nous de ne pas en parler. Ignashevich, c’est un peu papy fait de la résistance. À 38 ans, il ne devait pas faire partie de l’aventure Coupe du monde mais les blessures de ses partenaires l’ont contraint à sortir de sa retraite. Athlétiquement, Sergey subit le poids de son âge et chaque match est pour lui un combat de tous les instants mais quelle bataille ! Tristement mis en lumière contre l’Espagne après avoir marqué contre son camp, Ignashevich a ensuite rayonné par son courage et sa présence de tous les instants. Si vous cherchiez le patron de l’armée rouge, ne cherchez plus, vous l’avez !

UN NOM DE JOUEUR CROATE A PLACER DANS UNE CONVERSATION : Dejan Lovren

On remet les compteurs à zéro. Puisqu’on a parlé d’un défenseur russe, on tourne les projecteurs vers un stoppeur croate, pas le moins célèbre. Franchement, lors de ses années lyonnaises, qui aurait dit que Dejan Lovren disputerait un jour un match pour une place en demi-finale d’un Mondial quelques semaines seulement après avoir participé à une finale de Ligue des champions sous le maillot des Reds de Liverpool. Talent précoce, parfois tancé, Dejan Lovren a réussi le parti de confirmer les qualités qui lui brûlaient les jambes étant jeunes. Il s’affirme de nos jours comme un défenseur d’expérience. Pas le plus élégant, pas le moins rassurant en termes de prise de risques, mais un roc de solidité sur lequel les Damiers s’appuient très fort depuis le début de la Coupe du monde.

CE TWEET PEUT VOUS FAIRE BRILLER EN SOCIÉTÉ :

ON A FLAIRÉ LES 11 DE DÉPART PROBABLES :

Russie : Igor Akinfeev; Mario Fernandes, Ilya Kutepov, Sergey Ignashevich, Fedor Kudryashov; Roman Zobnin, Daler Kuzyaev; Aleksandr Samedov, Aleksandr Golovin, Denis Cheryshev; Artem Dzyuba

Croatie : Danijel Subasic; Sime Vrsaljko, Dejan Lovren, Domagoj Vida, Ivan Strinic; Ivan Rakitic, Marcelo Brozovic, Ante Rebic, Luka Modric, Ivan Perisic; Mario Mandzukic

LES PRÉVISIONS MÉTÉO DE NOS PARTENAIRES DE CÔTÉ MÉTÉO (www.cotemeteo.fr) :

A SUIVRE EGALEMENT CE MARDI :

France-Belgique, 20h, au stade de Saint-Petersbourg.

Ça peut vous intéresser